Deux jours avec Mino !

Deux jours d’atelier d’écritures avec Mino, auteur, rappeur, une voix, et une personnalité des plus singulières du rap français contemporain, et très loin des stéréotypes du genre. Mino est un auteur pleinement dans son énergie, il met du punch dans ses lignes, avec sensibilité et mordant  :

Qu’il parle des luttes pour être libre (Libertad), des gosses livrés à eux-mêmes (Brebis égarées), des femmes à la dérive (Mariah) ou des hommes abimés (Un homme blessé), son écriture et son flow sont à couper le souffle (Bretzel), à couper le monde (magnifique Si je suis fou) qui va dans le mur (Poèsie). Il écrit avec le feu (Man on fire), au scalpel, avec des yeux d’enfant (Quand le cœur en vient aux mains )… « Il n’a pas peur de mourir il a peur de mal vivre » (Un oeil sur le monde), c’est un grand (Mino de France) de Marseille.

Très heureux nous avons été et le sommes encore, qu’il ait accepté de passer ces deux jours avec nous, de nous initier à sa façon de faire ses textes, ses chansons, de caler ses rimes sur ses idées, dans un rythme, avec son énergie contaminante, ses encouragements, son attention constante. Quelle intensité que ces deux jours, leurs lumières nous chauffent encore !

Nous, c’est Chloé, Marion, Marie, Catherine (Man Wei), Danielle, Cécile, Aude, Morgane, Sophie-Anne, Marie-Louise, Agnès, Orane, Sophie, Nadine, Alexia, Béatrice et moi. Il a emmené cet équipage, d’abord en côtière tranquille, puis en haute-mer, avec tangages et creux profonds. Et en deux jours, nous avons écrit chacun-e un texte personnel, et six textes écrits à trois… Puis nous les avons lus, répétés, nous avons composé quelques musiques, et les avons lus dans une restitution ouverte à un public de collègues et d’amis au théâtre studio de la M.G.I (Maison du Geste et de l’Image) de Paris, sous les lumières d’Ernesto et grâce au son de François à la technique.

Nous y étions accueillis pour ce workshop, ce lieu de médiation et d’éducation artistique et culturelle, dédié aux pratiques artistiques de l’image et du corps, dans l’inter-discipline de ces médias, est animé par une petite équipe formidable, compétente et chaleureuse menée par Evelyne Panato. Nous avions pour l’occasion, formalisé un partenariat entre l’ESPE de Versailles (à travers notre master de médiation culturelle CPECP) et la M.G.I. Merci à Béatrice Mabilon-Bonfils à l’origine de cette rencontre magnétique, elle avait déjà invité Mino lors de l’Université des Artistes en 2014. Merci à toute l’équipe pour ce moment magique, merci à Mino pour sa belle et généreuse présence.

Mino Officiel FaceBook / Mino officiel YouTube / Mino Itunes Music

L’atelier, salle Sébastopol de la M.G.I

Mise en place et filage, studio Théâtre de la M.G.I

La restitution publique un peu plus tard, ici en solos

En duos ou trios

Mino nous emmène dans son univers, a capella

Echanges avec le public

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s